Tarbes
The website for going out with friends and making new friends in your city.   

Forums > The events
Others forums on specific subjects of interest:
  • Thanks to your help, the site will remain healthy
  • Detects problems and win points for becoming VIP Member
  • Your anonymity is guaranteed!

Which offense do you want to submit to the community?






◄◄   123     ►►

Vidéo d'artiste
Author : Nyme 
17/17

Date :    22-09-2014 22:07:55


MARDI 23 SEPTEMBRE- 19H - LIBRAIRIE LE SQUARE, 6 avenue Maréchal-Foch - 65100 Lourdes
MERCREDI 24 SEPTEMBRE- 19H - LIBRAIRIE LES BEAUX JOURS, 18 avenue de la Marne - 65 000 TARBES

Croisement entre les mots et les images, le texte et la vidéo, INTERSECTION est une conversation ouverte entre des professionnels du livre, de l’art et le grand public. En collaboration avec les librairies indépendantes de la région, la collection des Abattoirs-Frac Midi-Pyrénées trouvent un nouvel espace de présentation.
Le temps d’une soirée, les libraires s’emparent d’une œuvre vidéo d'artiste pour l’inscrire au cœur de récits littéraires.

Pour ce quatrième volet, Our delirium de l’artiste Lida Abdul, nous entraîne dans une sorte de schizophrénie où la guerre se mélange au jeu, où la poésie côtoie l’anéantissement.
L’œuvre de Lida Abdul est, esthétiquement et intellectuellement, liée à l’Afghanistan. Elle interroge les notions de lieu, de communauté́ et de mémoire dans un contexte de délabrement et de déracinement. Ancré dans une tradition cinématographique, Our délirium laisse une grande place aux paysages, aux personnages, aux gestes et objets qui les entourent.Une fragile chorégraphie au milieu des ruines se dévoile sous nos yeux. La lumière, les ralentis accentuent une certaine sublimation de l’horreur. Il ne s’agit pas pour l’artiste de montrer le choc du traumatisme, mais bien d’y répondre par un langage poétique.
Lida Abdul a filmé ici, un jeune homme rencontré par hasard à Kaboul. Seul, au milieu d’un paysage en ruine, il manipule avec minutie et délicatesse des armes, vestiges d’une bataille. Ses gestes quasi amoureux pour ces instruments de guerre créent un étrange ballet entre le corps et la matière : une ambiguïté visuelle émerge...



◄◄   123     ►►





<< Find others

Check out the forum


0.1502s